Edith Brou parle du projet-photos : « Les 50 visages de l’Ivoire Tech »

0

          Edith Brou, « Didi la geekette » ou encore Edith Brou Mansa Musa, c’est selon, est ce que je pourrais qualifier de « Digital Woman ». Geekette dans l’âme, elle est a joué sa part dans l’évolution de la « communauté web » ivoirienne. Parler du Digital en Côte d’Ivoire sans y mentionner son nom serait comme manger du garba* sans du poisson Thon. Fondatrice et blogueuse de L’Actu Web d’Edith, Digital Manager de People Input Côte d’Ivoire, Co-fondatrice d’Ayana Webzine, elle ne cesse de se battre pour apporter sa pierre dans le numérique ivoirien.

Alors que je réfléchissais sur un bon sujet d’interview avec elle, je suis tombée le week-end dernier sur une de ses publications en rapport avec un projet-photos qu’elle préparait avec deux autres personnes : « Les 50 visages de l’Ivoire Tech ». J’ai décidé d’en savoir plus sur le sujet, d’où cet échange que je vous invite à lire.

Bonjour Edith, merci pour la disponibilité. Quand on dit Edith Brou, que doit-on savoir et retenir ?

Edith Brou        Je suis Edith Brou. Digital manager de l’agence People Input, Blogueuse, tech-entrepreneure et activiste-web. J’ai fait mes « armes » au célèbre lycée Sainte marie de Cocody-Abidjan et j’ai suivi des études en sciences économiques de l’université Abidjan Cocody.
        En 2006, j’ai commencé à bosser comme responsable clientèle et business développer pour les maisons de Production audiovisuelle Dogon Production et par la suite Bogolan Distribution. Ensuite en 2010, j’ai été recrutée par le Groupe AOS pour travailler à son département Assist-Web comme Chef de projet web et community manager ; puis en février 2011, mon amie de lycée, Mlle Amie Kouamé et moi avons co-crée le 1er magazine en ligne féminin www.ayanawebzine.com et enfin, j’ai assuré l’implantation de la filiale ivoirienne de l’agence digitale africaine People Input dont je suis –depuis 2012 – Digital Manager.
         J’ai créé depuis 2009, un blog L’Actu Web d’Edith qui existe depuis 2009 et je suis également vice-présidente de l’ABCI (Association des Blogueurs de Côte d’Ivoire)
         Je suis passionnée par la création sous toutes ses formes, les innovations technologiques, la promotion de l’entrepreneuriat, l’empowerment féminin, les voyages, le networking et la bonne musique

Tu as récemment publié les “backstages” de la préparation du projet photos « « Les 50 visages de la l’Ivoire Tech », de quoi est-il question ?
Les “50 visages de l’Ivoire Tech” est un projet-photo d’envergure nationale.
Nous voulons immortaliser et ainsi rendre hommage à tous ces acteurs du web et des technologies (blogueurs, tech-entrepreneurs, influenceurs digitaux, responsables associatifs pour la promotion des TIC, dirigeants, décideurs administratifs, etc) à travers une série de portraits-photos qui feront l’objet d’un vernissage, d’un site web et d’un hors-série dans un magazine de la place. Nous voulons laisser un message visuel et textuel pour la postérité. Je réalise ce projet avec Charly Kodjo, Photographe et Patrick Edooard; Directeur artistique.

La team projet-photos " Les 50 visages de l'Ivoire Tech" émoticône smile A ma gauche, Patrick Edooard Kitan, directeur artistique et à ma droite Charly Kodjo, THE photographer !

    La team projet-photos  » Les 50 visages de l’Ivoire Tech » : Patrick Edooard Kitan, Edith Brou  Charly Kodjo

Intéressant tout ça. D’où t’es venu l’idée ?
Après la visite d’Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargé du numérique français. Elle a eu à rencontrer certains acteurs du Digital en Côte d’Ivoire et lors de ces différentes prises de paroles, elle n’a pas manqué de rappeler que ce séjour était également le prétexte pour installer le label FrenchTech en Côte d’Ivoire à travers la FrenchTech Abidjan.

Et c’est quelques jours après que je me suis dit : “mais pourquoi ne pas mettre également en valeur le label Ivoire Tech à travers un projet créatif d’envergure ?”.

Quels sont les objectifs d’un tel projet ?
Les photos-portraits inédits de ces différents acteurs du numérique en Côte d’Ivoire a pour but de montrer à la nation ivoirienne, mais aussi et surtout au monde, le dynamisme de l’écosystème digital de la Côte d’Ivoire

Pourquoi avoir choisir le nombre 50 ?
Au départ, il s’agissait de 100, mais pour des raisons de timing et de logistique, nous avons réduit à 50. Et puis c’est un beau chiffre qui marque les esprits, n’est-ce pas ? :D
Les visages de l'ivoire tech
Comment ces 50 personnes sont-elles sélectionnées ?

  • Activisme
  • Leur rayonnement national et international
  • Leur niveau d’expertise
  • Leur expérience
  • La qualité de leurs réalisations
  • Leur caractère

Quelle est la date de sortie ? Et sous quel format « Les 50 visages de l’Ivoire Tech » sera disponible ?
La livraison est prévue pour début février 2016 et sera disponible via un site web dédié, un vernissage et un hors-série dans un magazine à grand tirage de la place.

Backstages

                                   Backstages Shooting photos 

8- Ton mot de fin ?
L’homme raisonnable s’adapte au monde ; l’homme déraisonnable s’obstine à essayer d’adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l’homme déraisonnable” – Tim Ferriss

Share.

About Author

TokpaTIC est un blog d'actualité sur les TIC en Afrique avec un focus sur la Côte d'Ivoire

Leave A Reply