Prévenir la corruption via les réseaux sociaux avec le SNGRC

4

La corruption, ah la corruption, ce mal qui ronge et détruit à petit feu notre si belle patrie, la Côte d’Ivoire.

  • Aller régler sa facture, se faire établir un document dans un délai très rapide sans avoir à suivre la procédure normale (super lente, cela est fait exprès souvent)

  • Etre forcé de remettre quelque chose à une personne de l’armée pour « mouiller sa barbe » afin qu’elle puisse vous laisser continuer votre chemin

  • Devoir payer un infirmier ou un docteur pour que son malade reçoive rapidement les soins

Ce genre de pratiques, on en rencontre  dans notre quotidien. Il m’arrivait parfois de me demander si un jour, l’on arriverait à faire baisser ce mal, juste ça. Grande fut donc ma joie de voir naître  du SNGRC (Sécrétariat National à la Gouvernance et au Renforcement de capacités) , une  initiative  visant à prévenir et à sensibiliser  contre la Corruption.

SNGRC

On a tous vu ici le teasing de la campagne avec des phrases comme : « ça a détruit mon pays, etc ». suscitant la curiosité de tout un chacun, surtout moi l’adepte d’affairages croustillants.

Quand le concept a été dévoilé, il faut dire que j’ai adoré, avec la vidéo que j’ai adorée.

Maintenant ils sont sur Facebook et Twitter !!!

Les voir encore présents sur les réseaux sociaux m’a convaincu qu’ils étaient vraiment décidés d’en finir. Eh oui, qui ne le sait pas ? Aujourd’hui les réseaux sociaux sont d’une importance capitale pour la promotion d’un concept, d’un combat, etc. Vu le grand nombre de personne qui y sont présents, ne pas adhérer à cela aujourd’hui s’avère être un grand péché qui mérite une confession à l’église, loool je déconne.

J’ai donc parcouru leurs profils sociaux (Facebook, Google+, Twitter) et là je me suis dit : « Juuuu les gars là sont fâchés deh mdrrr, genre ils sont partout ??? ».

Les publications pour sensibiliser sont déjà bonnes et souvent, j’avoue que cela m’interpelle car il y a des trucs qu’on fait et on se dit que non ça n’a rien d’une corruption alors que si. Le combat pour moi est noble et d’excellentes choses peuvent être faites via cette voie de communication qu’ils ont choisie.

Par exemple, pour toute personne victime de corruption, celle-ci peut prendre une photo ou même s’arranger à filmer la scène, prendre les informations sur l’endroit où elle a été victime et gbaaaaa on plaque ça sur la page du SNGRC. Visages de ces personnes bien visibles hein et vu par tout ce monde que renferme la toile, quelle honte. Je crois que comme ça les gens finiront par avoir peur de s’adonner à ça, à corrompre les gens, qui aimerait voir sa photo au rouge comme ça ? A mon avis pas grand monde.

 

Voilà, c’est une façon pour moi d’encourager cette initiative et de contribuer à la lutte. Je vous invite à visiter leurs profils :

Facebook, Google+, Twitter ainsi que le site pour en savoir plus. Allez c’était la kpakpatoya du jour, bonne journée.

Share.

About Author

TokpaTIC est un blog d'actualité sur les TIC en Afrique avec un focus sur la Côte d'Ivoire

4 commentaires

Leave A Reply